Le président de l'Ordre des agronomes a remis sa démission

La crise récente qui a secoué l'Ordre des agronomes du Québec s'est estompée en fin de semaine alors que le président récemment réélu a remis sa démission à la veille du congrès annuel.

Jeudi dernier, en effet, le président de l'Ordre, Conrad Bernier, remettait sa démission au Bureau de l'ordre en invoquant les difficultés personnelles que lui imposait cette crise. M. Bernier avait été réélu récemment par 652 voix contre 454 pour son plus proche adversaire.

Le vote avait commencé à se tenir quand Le Devoir a révélé au début de mai les remous qui agitaient cet organisme. L'Ordre avait, au cours des derniers mois, congédié sa directrice générale, relevé de toutes ses fonctions sa secrétaire générale après qu'elle eut demandé d'être relevée d'un dossier et amorcé une procédure de destitution de son syndic. Quant au syndic, Georges O'Shaughnessy, il avait de son côté institué une procédure de plainte contre le président Bernier au cours des derniers mois, mais la chose n'était pas connue au moment du déclenchement des élections.

M. O'Shaughnessy a lui aussi démissionné récemment.

L'affaire devait prendre une tournure publique par la suite, des chercheurs de Laval réclamant dans des lettres ouvertes aux journaux que toute la lumière soit faite sur cette affaire susceptible de porter à conséquence pour les finances de l'Ordre. Un média très lu dans le milieu, La Terre de chez nous, a par la suite monté un dossier complet sur toute cette affaire.

La démission du président de l'Ordre nouvellement réélu a défrayé la chronique tout au long de la fin de semaine alors que se tenait à La Pocatière le congrès annuel de cette profession.

Il appartiendra désormais au Bureau de cet ordre professionnel de nommer un président en remplacement de M. Bernier.

À voir en vidéo