Sorella apte à subir son procès

Laval — Adèle Sorella, accusée du meurtre de ses deux filles survenu le 31 mars dernier à Laval, a été jugée apte à subir son procès, hier matin, au palais de justice de l'endroit.

La juge Lise Gaboury, de la Cour du Québec, a ainsi suivi la recommandation des experts de l'Institut Philippe-Pinel qui ont procédé à une évaluation psychiatrique de l'accusée au cours du dernier mois.

Par ailleurs, la Couronne a procédé à la divulgation complète de la preuve.

Adèle Sorella, âgée de 43 ans, fait face à deux accusations de meurtre prémédité. Ses filles, Sabrina De Vito, 8 ans, et Amanda De Vito, 9 ans, ont été trouvées sans vie dans leur domicile du quartier Duvernay, le 31 mars dernier.

Le père des fillettes, Giuseppe De Vito, est recherché depuis 2006, après que la Gendarmerie royale du Canada (GRC) eut lancé un mandat d'arrêt à son endroit en marge de l'opération Colisée, qui avait décimé la mafia italienne.

Le procès d'Adèle Sorella se poursuivra le 18 août. L'accusée demeurera détenue pour la durée des procédures judiciaires, puisqu'aucune demande de remise en liberté n'a été formulée.

À voir en vidéo