Malartic n'aura que des miettes, prétend une coalition opposée au projet de mine

Dans un mémoire complémentaire déposé auprès hier du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE), la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine estime que les promoteurs de la mine Osisko offrent tout au plus des «miettes» à la ville minière de Malartic pour relancer son économie, selon l'expression de Christian Simard, de Nature Québec.

Selon les calculs de la coalition, la ville de Malartic, qu'il faudra en partie déplacer pour faire place à la gigantesque mine à ciel ouvert, va toucher seulement 150 000 $ par année pendant dix ans à titre de fonds de restauration et environ le même montant sous forme d'actions, pour un total d'environ 3 millions pendant les 10 ans d'opération de la mine. La coalition exclut des «bénéfices» les montants des taxes qui, soutient-elle, couvrent des dépenses réelles.

En comparaison, souligne le mémoire, les quatre principaux dirigeants de la mine vont toucher en 10 ans 40 millions si on postule que leurs salaires actuels ne vont pas augmenter.

Selon la coalition, les bénéfices offerts à Malartic sont une «pitance» néanmoins positive par rapport à ce que Québec va perdre dans ce projet, car la coalition estime que le gouvernement va débourser dans l'aventure plus d'argent qu'il ne va en gagner, sans compter les dommages environnementaux permanents que le projet va imposer au milieu.

Le mémoire complémentaire établit à 7,5 millions par an les redevances «nettes» que Québec va retirer, soit 1,5 % des profits nets de 130 millions que doit générer la mine. On est très loin, expliquait hier Christian Simard, des 12 % en redevances que prévoit la Loi des mines. Si le bénéfice net pour Québec est aussi bas, explique-t-il, c'est parce que les subventions et les coûts de restauration que Québec a convenu de payer expliquent qu'il retirera en 10 ans tout au plus 75 millions, alors qu'il déboursera 130 millions.

«En somme, explique le porte-parole de Nature-Québec, la province va octroyer un peu moins de 1 million aux promoteurs pour chacune des 168 tonnes d'or qu'elle va extraire en même temps que les 525 millions de tonnes de roche».

À voir en vidéo