En bref - Retour en cellule

Toronto — Un homme soupçonné d'être un terroriste étranger retourne en prison parce que sa famille n'arrive plus à supporter les rigoureuses conditions qui lui ont été imposées il y a deux ans pour sa remise en liberté.

La femme de Mohammad Mahjoub et son beau-fils ont affirmé hier en Cour fédérale qu'ils ne parviennent plus à vivre avec ces conditions de libération, qui exigent une étroite surveillance et équivalent en pratique à une détention à domicile. En conséquence, ont-ils dit, ils ne sont plus prêts à agir en tant que superviseurs et garants. Mahjoub est l'un des cinq étrangers musulmans que le gouvernement fédéral souhaite déporter parce qu'il les considère comme des menaces à la sécurité nationale. Selon la femme de Mahjoub, ses conditions de libération ont un impact négatif sur ses jeunes enfants.

À voir en vidéo