Fritzl plaide coupable

Josef Fritzl risque la réclusion à perpétuité à l’issue du procès dont le verdict sera prononcé aujourd’hui.
Photo: Agence France-Presse (photo) Josef Fritzl risque la réclusion à perpétuité à l’issue du procès dont le verdict sera prononcé aujourd’hui.

Autriche — Revirement majeur au troisième jour du procès de Josef Fritzl. Cet Autrichien de 73 ans, accusé d'avoir séquestré sa fille pendant 24 ans et d'être le père de ses sept enfants nés de viols à répétition, a plaidé coupable hier à tous les chefs d'inculpation, y compris celui d'homicide, qui pèsent contre lui.

À l'ouverture du procès lundi, l'homme avait plaidé coupable d'inceste, de séquestration, et partiellement de coercition et de viol. Mais pas d'esclavage ni d'homicide par négligence — inculpation liée au décès en 1996 d'un des sept enfants, peu après sa naissance.

Hier, Fritzl a expliqué au tribunal qu'il avait changé d'avis et décidé de reconnaître sa culpabilité dans la mort d'un des enfants. «Je plaide coupable de tous les chefs d'inculpation», a-t-il dit, faisant allusion à ce qu'il a décrit comme un «comportement malade».

À voir en vidéo