La fête fait boule de neige

Qui a dit qu'à Montréal, c'est du béton mur à mur et qu'il faut une voiture pour aller faire du snowboard ou glisser sur des sommets enneigés? En tout cas, pendant cette dernière fin de semaine de la Fête des Neiges et les Week-Ends d'hiver, quitter Montréal tient un peu du sacrilège.

En entendant le comédien Yan England, porte-parole de la Fête des Neiges, faire honneur à sa patrie, on n'a qu'une seule envie: mettre son habit de neige une-pièce et ses mitaines en fourrure pour jouer dehors avec lui et la confrérie menée par la mascotte Boule de Neige.

«Du moment que les gens sortent du métro Jean-Drapeau, ils sont accueillis par les animateurs», dit l'une des têtes d'affiche de Vrak TV, qu'on peut voir à la barre de Fan Club et jouer dans Une grenade avec ça?. Dès lors, le plaisir commence. «À 15 secondes de marche du métro, il y a la Boulathèque, et à environ... 48 secondes et demie, on tombe sur les glissades de la Bourgade nordique!» Un savant calcul pour dire que pendant la Fête des Neiges, tout est à proximité.

Une zone est consacrée aux tout-petits, à 15 secondes du train sous-terrain: la fameuse Bourgade truffée de glissades et habitée de pingouins. On a aussi pensé aux artistes en offrant des ateliers de sculpture sur neige avec outils de pros et petits blocs givrés à rapporter à la maison. L'organisation a également songé aux ados en érigeant une patinoire de hockey-bottine et une autre digne du Winter Classic, grandeur LNH et panneaux protecteurs à l'appui.

Sans compter les forteresses de neige, la discothèque et les cours de hip-hop en plein air, le Jumpaï de trampoline acrobatique, les spectacles du duveteux Boule de neige et de son groupe Les Flowkonz, le camp d'hiver du XVIIIe siècle où on peut pratiquer la randonnée en raquette de babiche et le curling à l'ancienne, la course en godasse gonflable, et aussi le cardio en plein air, tiens.

Glissade et compagnie

Il y a 12 pistes de glissade sur des chambres à air — seule activité payante de la fête des Neiges, à 8 $ — pour lesquelles Yan England prodigue ses conseils d'expert. Il suggère d'abord d'essayer les pentes aux extrémités avant de se lancer dans les couloirs 6 et 7. Ce sont des pistes plus extrêmes et plus à pic, avec un jump au milieu. On se les garde pour la fin en se donnant un bon swing avant de descendre, précise le comédien.

La Fête des Neiges ne serait pas ce qu'elle est sans ... Boule de Neige, certes, mais aussi sans la visite des personnages télévisés chouchous des jeunes. Pour cette fin de semaine de clôture, Youï et Zalaé, de Toc Toc Toc!, seront de la partie, de même que Diego et Samuel, de Tactik, tout comme les comédiens de Sam Chicotte qui viendront jouer au soccer sur neige avec le public. Yan et sa gang d'Une Grenade avec ça? convient les familles à une partie de hockey-bottine dès 13h30. «Et pas besoin d'apporter ses bâtons, poursuit le Einstein de feu Watatatow, on en a pour tout le monde.»

L'après-Fête des Neiges

Si, auparavant (sauf l'an dernier, où Boule de Neige et sa bande ont été forcés d'hiverner à cause d'embrouilles syndicales), la Fête des Neiges durait trois semaines, l'édition 2009 n'aura que deux fins de semaine de festivités. Les Week-Ends d'hiver prennent toutefois le relais pour donner au parc Jean-Drapeau une vocation vraiment sportive.

Après le départ des vedettes et de la mascotte, les cinq week-ends suivants prennent des allures de Village-vacances Valcartier couplé du Valinouët. Du 7 février au 8 mars, le Pentatube reste mais perd six couloirs de glissade sur 12, pour faire place à la Zone 514, «le premier parc de planche à neige de style freestyle à Montréal, dit le porte-parole. Ce qui est très intéressant, c'est qu'il y en a pour tous les niveaux et des rangers prodigueront leurs conseils autant aux débutants qu'aux intermédiaires. Mais en plus, pendant la durée de l'événement, la compagnie Burton prête gratuitement ses planches à neige.»

Doublement intéressant, surtout pour les néophytes qui voudraient expérimenter le sport avant de se lancer dans l'achat de leur propre planche.

Pour cette brillante idée du parc à snowboard, il faut remercier Antoine St-Germain, âgé de huit ans et trois- quarts et amateur de snowboard. Le jeune planchiste déplorait qu'il n'y ait aucun endroit autour de la métropole pour pratiquer son sport préféré. Une lettre à monsieur le maire et quelques démarches plus tard, voilà son souhait exaucé. Pour en profiter, il faudra débourser 12 $ pour la journée, ou 8 $ après 14h. Mais Antoine, lui, recevra un traitement royal grâce à sa passe VIP. On ne lui en tiendra pas rigueur.

En plus de ces sports de glisse et des patinoires, des activités ponctuelles auront lieu à chaque fin de semaine des Week-Ends d'hiver, comme cette compétition de vélo sur glace, la course hypothermique (un demi-marathon de quelque 21 kilomètres dans notre frigo hivernal) et une baignade dans le lac des Cygnes.

Yan England précise que s'il n'enfilera pas son maillot pour l'occasion, il observera toutefois les téméraires faire trempette dans le lac glacial en leur offrant ses plus sincères encouragements du bord de l'eau, bien emmitouflé dans son chaud manteau.

***

- Fête des Neiges: www.parcjeandrapeau.com.

À voir en vidéo