Neige, pluie, verglas... puis le vent

Heureusement que l'opération de déneigement et la température clémente avaient libéré chaussées et trottoirs des glaces, hier, car les rafales de plus de 90 km/h enregistrées dans la journée sur la métropole suffisaient pour déséquilibrer les Montréalais. Plus de 63 000 abonnés d'Hydro-Québec, principalement dans l'Outaouais, à Montréal et dans la Montérégie, étaient plongés dans le noir vers 17 heures, alors qu'Hydro-Québec voyait la liste s'allonger d'heure en heure, malgré ses efforts pour rétablir le courant.

Le couloir venteux s'est levé dans l'Outaouais avant de s'engouffrer dans la vallée du Saint-Laurent. Selon l'avertissement de vents violents émis par Environnement Canada, les bourrasques devaient rejoindre Québec et Rimouski en soirée, puis la Gaspésie et la Côte-Nord dans la nuit ou tôt ce matin. Dans ces régions de l'extrême est, des précipitations sous forme de verglas risquaient de précéder les vents, faisant craindre de nouvelles interruptions de courant. Après les chutes de verglas à l'origine d'une importante panne ayant privé 22 000 résidences d'électricité dans la nuit de samedi à hier au Saguenay, la situation revenait peu à peu à la normale hier, avec moins de 400 abonnés à rebrancher à 17 heures. Certaines routes sont demeurées fermées, mais malgré les conditions routières périlleuses par endroits, aucun accident grave n'est venu assombrir le congé des Fêtes.

Le redoux a également mis en alerte la sécurité civile qui surveillait de près, hier après-midi, une dizaine de rivières de la Montérégie et de l'Estrie. Le mercure clément, combiné aux forts vents, a accéléré la fonte et doublé le débit de certains cours d'eau. Aucun incident n'était à signaler au moment de mettre sous presse, alors que le thermomètre perdait graduellement quelques degrés. Les prochains jours devraient voir resurgir les normales de saison, entre -5 °C et -13 °C.

À voir en vidéo