L'hiver débute en force, sous la neige

Environnement Canada prévoyait des accumulations de neige variant entre 15 et 25 centimètres au Québec.
Photo: Jacques Nadeau Environnement Canada prévoyait des accumulations de neige variant entre 15 et 25 centimètres au Québec.

L'hiver est arrivé en force, hier, avec des tempêtes de neige qui ont balayé le Canada d'un océan à l'autre. L'une d'entre elles a entrepris sa grande traversée du Québec et du Nouveau-Brunswick.

Environnement Canada prévoyait des accumulations de neige variant entre 15 et 25 centimètres au Québec et jusqu'à 40 cm au Nouveau-Brunswick, d'ici à ce matin.

Une soixantaine de vols ont été annulés ou retardés à l'aéroport Montréal-Trudeau et une douzaine à l'aéroport Pearson de Toronto. Avant 16 heures hier, 71 vols ont été annulés, soit 36 qui arrivaient et 35 autres en partance de Montréal. «Il n'y a pas de retard majeur. On parle de 10 à 15 minutes. Ça va bien, a indiqué la porte-parole d'Aéroports de Montréal (ADM), Stéphanie Lepage. À sept heures ce matin, on savait déjà qu'il y avait cinquante vols annulés parce que des sociétés aériennes ont décidé d'annuler certains vols avant même que les précipitations ne commencent.»

La neige qui est tombée sur le Québec a rendu la circulation difficile dans plusieurs régions de la province. Un carambolage impliquant une trentaine de véhicules a forcé la fermeture de l'autoroute 40 en direction ouest entre Berthier et l'Assomption. L'autoroute 31 a également été fermée en direction sud entre Joliette et l'autoroute 40.

Par ailleurs, la Sûreté du Québec devait effectuer des patrouilles de retenue sur plusieurs autoroutes de la métropole et de Laval puisque la visibilité variait de passable à nulle. De nombreuses sorties de route ont été remarquées.

La grande région de Montréal avait déjà reçu une dizaine de centimètres de neige avant le coucher du soleil. Les précipitations de neige devaient se poursuivre au cours de la nuit de façon intermittente, selon Environnement Canada.

Les régions de Montréal, de Trois-Rivières et de l'Estrie étaient les plus touchées, hier après-midi, mais ce sont la Beauce et l'Estrie qui devraient compter les plus importantes bordées de neige avec des accumulations prévues de près de 25 centimètres.

Malgré les précipitations de neige, les températures sont demeurées très froides sur l'ensemble du territoire québécois, soit entre -12 et -20 degrés Celsius, sans tenir compte du facteur éolien. Environnement Canada a d'ailleurs diffusé plusieurs avertissements de vents violents et de poudrerie, notamment pour le Bas-Saint-Laurent, Rimouski, Matane et à Québec où les rafales de vents devaient atteindre 90 km/h tôt en soirée.

La Direction de la santé publique a profité de la tempête de neige pour rappeler aux automobilistes de déneiger adéquatement leur véhicule et tout particulièrement autour du tuyau d'échappement, avant de mettre le moteur en marche.

Intoxiqué par du monoxyde de carbone alors qu'il se trouvait à l'intérieur d'un véhicule en marche, un enfant a perdu la vie il y a quelques années à Montréal. Plusieurs autres personnes avaient été sévèrement intoxiquées lors de la même tempête de neige au Québec.

L'objectif est d'éviter que les gaz d'échappement ne s'accumulent sous le véhicule et ne s'introduisent à l'intérieur dans des concentrations qui peuvent rapidement devenir mortelles.

Par ailleurs, la Direction de santé publique recommande l'installation d'un avertisseur de monoxyde de carbone dans les maisons ayant des appareils de chauffage au gaz, au mazout et au bois. Le monoxyde de carbone est généré lorsqu'un combustible brûle, comme du mazout, du gaz, du bois, de l'essence, du charbon ou du propane.

Les premiers symptômes d'une intoxication au monoxyde de carbone comprennent des maux de tête, des nausées, de la fatigue et des étourdissements et, si l'exposition continue, des vomissements et une perte de connaissance. La mort peut finalement en résulter.

***

Avec La Presse canadienne

À voir en vidéo