Des pêcheurs de homard demandent l'aide de Québec

Îles de la Madeleine — Des pêcheurs de homard exigent l'aide du gouvernement du Québec pour traverser la crise financière qui ébranle la planète.

L'Association des pêcheurs propriétaires des îles de la Madeleine demande au gouvernement de jumeler ses programmes de report de remboursement de capital et de prise en charge des intérêts. Le directeur général de l'association, Léonard Poirier, fait valoir que les prix versés à quai, cet automne, ont chuté de plus de la moitié, passant à 3 $ la livre, alors que le seuil moyen de rentabilité des pêcheurs madelinots est de 4,75 $ la livre.

À court terme, l'association demande un moratoire sur le coût des permis de pêche. Du côté du gouvernement fédéral, Pêches et Océans envisage des mesures réglementaires qui permettraient, à long terme, une rationalisation des dépenses des pêcheurs et de leur flottille. L'Association des pêcheurs propriétaires des Îles a obtenu l'appui de l'Association québécoise de l'industrie de la pêche pour passer en revue les coûts de la mise en marché du homard. Elle espère que l'étude, dont les conclusions sont attendues pour la mi-mars, trouvera des façons d'économiser entre la mer et l'assiette, afin de maximiser les prix payés à quai.

À voir en vidéo