Projet de la Romaine - Le préfet de la MRC donne la réplique à Roy Dupuis

«Roy Dupuis n'avait qu'à se déplacer et à venir poser ses questions lui-même aux gens d'ici» et en débattre en audiences s'il n'est pas satisfait de la manière dont la MRC de la Minganie gère le dossier de la Romaine et l'opinion de sa population.

C'est ce qu'a affirmé hier au Devoir le préfet suppléant de la MRC de la Minganie, Jean-Luc Burgess, en réaction à l'entrevue accordée au Devoir par le comédien Roy Dupuis au nom de la fondation Rivières.

Le communiqué de la MRC est intitulé «La Minganie a droit au respect». On y affirme qu'en accusant Hydro-Québec d'acheter les régions à coups de millions pour obtenir leur appui, pour mousser le projet en audiences publiques devant les instances gouvernementales et la population locale, le comédien laissait «entendre que les gens de la Minganie étaient suffisamment inconscients pour brader leurs ressources» et qu'il s'agissait d'une «manifestation de condescendance et d'un manque de respect».

Pourquoi alors ne pas avoir attendu que la population locale se fasse une idée à partir du rapport d'audiences avant de lier les instances régionales derrière le promoteur et son projet? Le préfet suppléant se contente de répondre à cette accusation centrale du comédien «qu'on n'est pas payé pour le pousser», ce projet, même si le contrat passé avec Hydro-Québec en échanges de millions le prévoit expressément.
6 commentaires
  • Yves Côté - Abonné 13 novembre 2008 03 h 47

    A chacun son cinéma

    Il était une fois une organisation habile qui, voulant aller de l'avant dans un projet qui touche quand même tout un peuple et sa descendance, situa stratégiquement le débat obligatoire sur celui-ci à la population restreinte des gens qui se trouvent en grand besoin de développement et d'emplois...
    Le reste de l'histoire appartient aux divers acteurs du film.

  • jpthoma1 - Inscrit 13 novembre 2008 06 h 41

    Bravo monsieur le Préfet!

    Les régions sont parfaitement capable de choisir leurs voies de développement sans devoir toujours se référer à ces "bien-pensants de la métropole" qui, du jour au lendemain, se tranforment en docteurs en biologie, foresterie, mines ou hydrologie et viennent nos dire comment se développer.

    Et il est encore plus désolant de voir les médias leur dérouler le tapis rouge à chaque fois qu'ils prononcent une phrase. Il suffit de regarder la longueur du texte que le Devoir a accordé à vos commentaires par rapport à ceux de l'écolo-artiste.

    Pourtant, c'est votre développement qui est en jeu et ce sont vos commentaires qui doivent avoir la première page.

    Merçi à qu'Hydro-Québec de vous avoir écouté. Et je n'ai aucune crainte qu'ensemble, cette entreprise et vos concitoyens sauront développer ce projet de facon durable et responsable.

  • Jacques Lafond - Inscrit 13 novembre 2008 09 h 17

    Lâchez pas ...

    Le développement de l'hydroélectricité au Québec est essentiel pour stopper, dans les années à venir, la construction de dizaines et de dizaines de centrales nucléaires, centrales au charbon, centrales au diésel, etc., un peu partout chez nos voisins en Ontario et en Nouvelle Angleterre.

    S'il y a une mesure réellement efficace, réellement positive, réellement concrète pour l'écologie et la survie de la planète, c'est bien le développement de l'hydroélectricité au Québec ...

    Les pseudo écologistes, les anti-çi et les anti-ça, devraient regarder plus loin que le bout de leurs nez, ils verraient peut-être plus loin ...

  • Michèle Brock - Inscrit 13 novembre 2008 10 h 55

    Quand opinion rime avec courage

    Roy Dupuis, reconnu non seulement pour son talent mais surtout pour son sérieux, sa profondeur et son intégrité, n'est certainement pas homme à porter des accusations sans fondement...
    Et comment donner tort à un homme qui se bat pour sauver son beau pays du gaspillage, de la surconsommation et de la surexploitation, qui a le courage de s'exposer aux critiques au risque de briser sa carrière, et surtout de dénoncer les magouilles qui caractérisent tout le monde politique et financier en général...

  • Tim Yeatman - Abonné 13 novembre 2008 13 h 13

    Prenez (notre) argent pendant que çà passe!

    Il ne faut pas oublier que pas seulement la majorité des citoyens Québécois n'ont pas pu s'impliquer activement dans le BAPE du projet d'Hydro-Québec pour La Romaine, mais que les 700 millions de dollars qu'Hydro-Québec versera à la MRC de la Minganie pour les 50 prochaines années viennent d'une société d'état, donc viendront des poches de TOUS les Québécois pour remplir les poches des citoyens de la MRC de la Minganie.


    N'est-ce pas cela qu'on appelle des pots de vin?


    Depuis quand la mission d'Hydro-Québec est de prendre l'argent de tous pour en donner à certains?


    Johanne Dion
    sur le courriel de mon conjoint
    Richelieu (avec sa centrale hydro-électrique démolie et abandonnée), Qc