En bref - Incendie du bunker des Hells: deux des accusés en liberté

Deux des trois hommes qui seraient impliqués dans l'incendie du bunker des Hells Angels, à Sorel-Tracy, pourront sortir de prison. La Couronne a fait marche arrière hier et a décidé de permettre à Jacques Beaulieu et à Stéphane Blanchette de reprendre leur liberté d'ici la tenue de leur procès.

Quant à Steve Carbonneau, principal suspect dans cette histoire peu banale, il devra demeurer détenu. L'homme de 41 ans devra subir une évaluation psychiatrique à l'Institut Philippe-Pinel, à Montréal. Il voulait se venger d'une histoire de coeur par cette attaque spectaculaire, perpétrée le 18 octobre dernier. Le tribunal a ordonné aux trois hommes de ne pas communiquer entre eux d'ici leur procès. Le passage en Cour des trois accusés, en matinée, au Palais de justice de Montréal, s'est fait sous haute sécurité. Les gens étaient fouillés avant d'entrer dans la salle d'audience, les trois accusés étaient derrière une vitre pare-balles et il y avait des policiers en civil sur place.