Stéphane Gagné témoigne sous haute surveillance

Gagné a éprouvé quelques difficultés à se souvenir avec exactitude de tous les préparatifs de l'attentat contre Mme Lavigne, 11 ans après les faits. Par contre, ce criminel de carrière a expliqué sans aucune hésitation les raisons l'ayant poussé à commettre l'irréparable. Gagné voulait devenir au plus vite un membre des Nomads (l'escouade de guerre des Hells Angels). En commettant des meurtres pour le compte du gang, il pouvait espérer des promotions. «C'est comme les points Air Miles, plus tu en as, plus tu montes vite», a dit Gagné.

Après l'assassinat de Mme Lavigne, Gagné a d'ailleurs gravi un échelon de plus au sein des Rockers, et il était tout près de devenir membre à part entière de ce club école des Nomads. «Quand t'es un motard, tu travailles pour avoir ces "patches"-là, a expliqué Gagné. Une fois que t'es dans les Hells Angels [...] t'as réussi ta carrière de criminel. Et pour monter dans les Hells Angels, il faut que tu sois un bon trafiquant de drogue, et il faut que tu sois capable de faire des choses, comme tuer du monde.»

Le témoin-repenti (ou délateur) est encadré de cinq agents de la protection des témoins de la Sûreté du Québec (SQ) pour son passage à la cour qui devrait durer toute la semaine. Principal témoin à charge de la Couronne contre Fontaine, Gagné a retourné sa veste contre l'organisation des Hells Angels en décembre 1997, après avoir été arrêté pour le meurtre de deux gardiens de prison (Mme Lavigne et Pierre Rondeau) et une tentative de meurtre sur un troisième (Robert Corriveau). Il purge depuis mars 1998 une peine de prison à vie, mais, grâce à sa collaboration avec l'État, il pourrait demander, dès 2013, une révision à la baisse de sa date d'admissibilité à une libération conditionnelle.

Gagné a assassiné Mme Lavigne en compagnie d'André Tousignant, le 26 juin 1997 sur l'autoroute 15, en direction de Laval. Chevauchant une moto volée conduite par Tousignant, il a tiré plusieurs coups de feu en direction de Mme Lavigne, l'atteignant mortellement. Fontaine devait initialement exécuter cette sale besogne, mais il s'est désisté à la dernière minute, en prétextant qu'il devait accomplir de la surveillance pour le compte des Hells Angels Nomads dans une autre affaire.

Fontaine aurait plutôt participé à l'attaque d'un fourgon cellulaire qui s'est soldé par la mort de Pierre Rondeau, le 8 septembre 1997. Gagné racontera aujourd'hui cet épisode de sa carrière criminelle.

À voir en vidéo