Procès pour meurtre et tentative de meurtre de deux gardiens de prison - La poursuite présente une «preuve de conscience coupable» contre Paul Fontaine

À la suite de l'arrestation de Stéphane Gagné pour le meurtre de deux gardiens de prison en 1997, son présumé complice Paul Fontaine a disparu dans la nature, laissant derrière lui femme et enfants dans une cavale qui a duré près de sept ans.

Un sergent détective à la retraite du Service de police de Montréal, Réjean Fiset, a indiqué hier au procès pour meurtre de M. Fontaine que ses efforts pour retrouver l'accusé étaient demeurés vains.

Ni le père, ni la mère, ni la conjointe, ni une amie intime de Paul Fontaine ne savaient où il était. Ils ont tous quatre été mis sur écoute électronique, pendant quatre mois en 1998, mais ce fut sans succès. Les policiers ont également mené des recherches dans le bunker des Hells de la Rive-Sud, à Saint-Basile-le-Grand, dans la région de Sorel-Tracy et même à Calgary pour retrouver Fontaine, mais ce fut peine perdue.

Dès l'arrestation de Stéphane Gagné et de Steve Boies, qui sont tous passés aux aveux en décembre 1997, Paul Fontaine a pris la fuite. Il n'a pas refait surface avant son arrestation en mai 2004 à Québec, où il vivait sous un nom d'emprunt. Selon la théorie de la poursuite, il s'agit là d'une «preuve de conscience coupable».

Paul Fontaine est accusé du meurtre du gardien de prison Pierre Rondeau et de tentative de meurtre sur son collègue Robert Corriveau. Stéphane Gagné, aujourd'hui délateur, viendra raconter à une étape ultérieure du procès comment Fontaine et lui s'y sont pris pour attaquer à main armée le fourgon cellulaire des deux gardiens de prison, le 8 septembre 1997. Ce crime crapuleux faisait partie d'un plan cynique ourdi par Gagné, Fontaine, Maurice Boucher (le président des Hells Angels Nomads) et André Tousignant (un homme de main des Hells), afin de déstabiliser l'appareil judiciaire et de mettre un terme à la délation au sein du gang de motards criminels.

Outre Paul Fontaine, le sergent détective Fiset a également tenté de retrouver André Tousignant, encore une fois sans succès. Tout comme Fontaine, Tousignant a pris la fuite après l'arrestation de Gagné, et ses proches ne l'ont jamais revu. Son cadavre incendié a été retrouvé en février 1998 dans un champ. Il avait reçu une balle dans la tête.

Paul Fontaine a eu plus de chance. L'été suivant l'attaque du fourgon cellulaire, il a obtenu une promotion in absentia au sein des Hells Angels, acquérant le statut de membre en règle des Nomads. Son procès se poursuit aujourd'hui.

À voir en vidéo