Des tramways à Londres

Londres — Pour la première fois en un demi-siècle, les tramways vont faire leur réapparition dans le centre de Londres pour tenter de décongestionner la circulation.

Le maire de la capitale britannique, l'ancien trotskiste Ken Livingstone, a annoncé hier que deux lignes de tramway allaient être créées pour un coût de un demi-milliard de livres sterling (730 millions de dollars) sur financement mixte public et privé. «Ce projet aura d'importantes répercussions positives sur le plan de l'environnement», a assuré «Ken le Rouge» dans un communiqué. Le dernier tram à avoir sillonné les rues du centre de Londres remonte à 1952, victime par la suite de l'essor sans précédent de l'automobile privée. Les deux lignes de tramway envisagées devraient être empruntées par 138 millions de passagers par an. La nouvelle survient au lendemain de la démission très médiatisée du ministre des Transports de Tony Blair, Stephen Byers, victime politique d'une série de scandales et d'accidents de train sur le réseau ferré privatisé britannique.