En bref - Menace de grève à Postes Canada

Des représentants des employés administratifs de Postes Canada ont amorcé hier une série de votes de grève à travers le pays, qui se prolongera jusqu'au 17 octobre. Les 2200 syndiqués se disent mécontents des dernières offres patronales qui suggèrent, entre autres, des augmentations salariales fixées entre 1 et 2 %.

Le syndicat considère que ce montant est inférieur au taux d'inflation, ce qui en fait selon lui une offre inacceptable. La question de la sous-traitance est également un point en litige. Richard Des Lauriers, président national du Syndicat des employés des postes et communications, affirme que dans le passé Postes Canada a accordé des contrats qui auraient miné la qualité du service à la clientèle. La convention collective de ces employés, principalement affectés au service à la clientèle, aux centres d'appels et au secteur informatique, est échue depuis le 31 août 2008. De son côté, le président national du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP), Denis Lemelin, qui représente quelque 60 000 membres qui travaillent à Postes Canada, signale que ses membres prêteraient main-forte à leurs confrères du SEPC. Le déclenchement de la grève pourrait avoir lieu le 9 novembre prochain, mais le syndicat demeure confiant d'en arriver à un accord d'ici là.