Enquête sur la «crise des fromages»

Québec — Le Protecteur du citoyen du Québec enquêtera de sa propre initiative sur la façon dont le gouvernement du Québec a géré la crise de la listériose et du fromage fin dans la province.

La protectrice, Raymonde Saint-Germain, souligne que la loi prévoit que le Protecteur du citoyen peut agir de son propre gré lorsqu'il juge qu'il y a des motifs raisonnables de croire que le citoyen a pu être lésé par l'action ou l'omission des services publics. L'enquête doit déterminer si les enjeux de santé publique et économiques ont été raisonnablement respectés. Elle portera sur l'ensemble des pratiques mises en place durant la crise.

Dès le début de la crise de la listériose au Québec, plusieurs fromagers ont dû interrompre leur production par crainte de contamination et plusieurs commerçants ont dû vider leurs rayons sur la simple crainte de contamination. Des avis de rappels effectués par le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec avaient également été émis par mesure préventive contre certains fromages, particulièrement ceux de fabrication de type artisanal.