Boue rouge dans le Saguenay

Saguenay — Un déversement de boue rouge s'est produit dans la rivière Saguenay, hier, près de l'usine Rio Tinto Alcan, dans le secteur Jonquière. Il s'agissait du deuxième déversement de ce genre à se produire à cet endroit depuis avril 2007.

Un bris de conduite explique comment cette boue a pu gagner le ruisseau du Petit-Capitaine, pour ensuite se retrouver dans la rivière Saguenay. La boue rouge est un dérivé de la production d'alumine et est composée de bauxite et de soude caustique. La boue rouge est corrosive et peut causer des brûlures, mais elle se dilue assez rapidement dans une rivière aussi puissante.

La porte-parole de Rio Tinto Alcan, Margot Tapp, a tenu à souligner la différence entre ce déversement et celui d'avril 2007. «C'est un événement déplorable, mais qui n'a pas la même ampleur qu'en 2007. Pour une raison qui demeure inconnue, les résidus ont été acheminés dans une conduite en réparation entre 5h et 6h le matin, et le déversement a duré moins d'une heure. Notre plan d'urgence a été mis en place, avec des mesures de confinement, et le ministère de l'Environnement a été prévenu».

Même si on ignore pour le moment la cause de cette fuite, le géant de l'aluminium exclut l'erreur humaine, les opérateurs ayant réagi très rapidement. En ce qui concerne l'impact sur le milieu, Mme Tapp précise «qu'il y a un impact visuel important, mais [...] à priori, il n'y pas de problème pour les espèces aquatiques.»

À voir en vidéo