En photo: À la manière de Paul Watson

Photo: Agence Reuters

Le dirigeant du groupe animaliste Sea Shepherd Conservation Society, Paul Watson, a payé hier en pièces de 2 $ la moitié de la caution de 10 000 $ exigée pour la libération du capitaine et du second de son bateau, le Farley Mowat.

Les deux hommes sont accusés d'avoir enfreint le règlement sur les mammifères marins. Ils sont passibles d'une amende maximale de 100 000 $ et d'une peine d'emprisonnement d'un an. Le navire a été arraisonné tôt samedi matin par la Garde côtière canadienne. M. Watson estime que les autorités canadiennes ont agi comme des pirates, et il explique que les pirates aiment être payés en espèces sonnantes et trébuchantes.

À voir en vidéo