En bref - Saïd Namouh attend toujours

Le présumé terroriste Saïd Namouh, de Maskinongé, en Mauricie, saura demain s'il peut ou non reprendre sa liberté en attendant son procès.

L'homme de 35 ans, d'origine marocaine, appréhendé en septembre dernier à son domicile de Maskinongé, était de retour devant le tribunal, hier matin, pour la conclusion de son enquête sur remise en liberté amorcée la semaine dernière au palais de justice de Montréal. La juge Sylvie Durand a pris l'affaire en délibéré après avoir entendu les plaidoiries des avocats. Les parties sont diamétralement opposées dans ce dossier; la Couronne fédérale parle d'une preuve écrasante contre l'accusé, alors que la défense parle au contraire d'une absence totale de preuve. Saïd Namouh fait face à une accusation très grave, soit celle de complot en vue de commettre un attentat terroriste, probablement en Autriche.