SODEC - Accroître le rayonnement culturel du Québec à l'étranger

Depuis sa création le programme Sodexport de la SODEC offre son soutien aux entreprises culturelles dans leurs activités d'exportation en les aidant à développer des projets et plans d'affaires à l'étranger, ainsi qu'en leur assurant une présence sur les marchés internationaux.

«Le chiffre d'affaires des entreprises culturelles dépend beaucoup de leur capacité d'exportation», souligne Bernard Boucher, directeur général des politiques et des affaires internationales à la SODEC. «La SODEC agit en tant que levier financier et permet de consolider ces entreprises sur les marchés internationaux, de promouvoir l'exportation d'oeuvres québécoises et d'assurer le rayonnement culturel du Québec à l'étranger.»

Nouveaux marchés

La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) soutient le développement des entreprises culturelles québécoises depuis sa création en 1995. Dès 1996, la SODEC crée Sodexport, un programme visant à aider les entreprises québécoises désirant développer de nouveaux marchés à l'étranger. Ce programme s'adresse aux entreprises évoluant dans les domaines du cinéma et de la production télévisuelle, du disque et du spectacle de variétés, du livre et de l'édition spécialisée, des métiers d'art et du multimédia.

Depuis sa création, le programme Sodexport a aidé à financer 254 projets et plans d'affaires en leur accordant des avances remboursables de 6,3 millions de dollars, soit 24 % de leur valeur totale, évaluée à 26,1 millions de dollars. Pour l'année 2001-2002, la SODEC a consacré 8,5 % de son budget global au programme d'aide à l'exportation et au rayonnement culturel, Sodexport, pour un total de 3,4 millions de dollars.

«La SODEC apporte son aide à des entreprises de toutes tailles. Ce n'est pas une question de volume, mais une question d'approche et de stratégie», souligne Nancy Bélanger, directrice des communications à la SODEC.

Le programme Sodexport comporte trois volets. Le premier s'adresse aux entreprises qui désirent prendre de l'expansion à l'étranger. La SODEC leur offre une aide remboursable afin de réaliser leur plan d'action à l'extérieur du Québec. Le deuxième volet offre une aide remboursable aux entreprises afin de leur permettre de réaliser un projet à l'étranger. «Il s'agit de partager les risques avec l'entreprise. Celle-ci rembourse ensuite la SODEC sur la base des résultats obtenus», ajoute Mme Bélanger.

Le troisième volet du programme Sodexport a pour but d'assurer la présence des entreprises culturelles québécoises dans les grands marchés et foires à l'échelle internationale. Le Québec sera d'ailleurs l'invité d'honneur de la Foire internationale du livre (FIL) de Guadalajara au Mexique, en 2003. Afin d'assurer la présence d'éditeurs québécois à cet événement, la SODEC leur offre un programme d'aide à la traduction et à la promotion. «En exportant des oeuvres québécoises, les entreprises participent au rayonnement culturel du Québec à l'étranger. Il est donc très important de promouvoir les échanges culturels sur la scène internationale», selon Bernard Boucher.

BAPE et FIDEC

Un autre programme de la SODEC a également pour but d'assurer la visibilité culturelle du Québec à l'échelle internationale. Le Bureau d'accueil aux producteurs étrangers (BAPE) a pour mandat de faire la promotion du Québec en tant que lieu de tournage et de production auprès des producteurs étrangers. En offrant services et informations aux producteurs internationaux, le BAPE assure au Québec une visibilité sur le marché international et permet à l'industrie cinématographique et télévisuelle québécoise de bénéficier de retombées économiques importantes.

La Financière des entreprises culturelles (FIDEC), quant à elle, permet aux entreprises dans les domaines du cinéma, de la production télévisuelle, du spectacle ou de la promotion d'artistes, de poursuivre leur développement sur les marchés internationaux. En partenariat avec des organismes privés, la FIDEC offre des outils de financement aux entreprises québécoises afin de leur permettre la réalisation de projets sur la scène mondiale.