En bref: Trafic de clandestins

La GRC a annoncé hier l'arrestation de quatre trafiquants qui organisaient la venue de clandestins au Canada avant de les faire passer aux États-Unis.

Ce réseau, basé à Montréal et qui fonctionnait «depuis quelques années», a été démantelé vendredi dernier après l'arrestation aux États-Unis de treize clandestins originaires du Costa Rica et d'Haïti, qui venaient de franchir illégalement la frontière entre le Québec et le Vermont, a indiqué la GRC dans un communiqué. Les immigrants illégaux payaient de «fortes sommes d'argent» dans l'espoir de rejoindre l'Amérique du Nord, selon le communiqué. L'opération a été réalisée par l'équipe intégrée de la police des frontières, une unité composée de diverses agences canadiennes et américaines qui a été créée dans la foulée des attentats du 11 septembre aux États-Unis. L'un des passeurs est un Américain qui sera accusé aux États-Unis en vertu de la loi américaine sur l'immigration, tandis que les trois autres, dont le cerveau du réseau, seront accusés à Montréal «de complot dans le but de commettre un crime à l'étranger», selon le communiqué qui ne précise pas combien de clandestins seraient entrés aux États-Unis en passant par ce réseau depuis sa création. La GRC a précisé que «des documents, environ 50 livres de cannabis et 15000 dollars» avaient été saisis lors de diverses perquisitions dans la région de Montréal.