En bref: Ottawa s'attaquera aux prédateurs d'enfants

Un projet de loi fédéral sera présenté cette semaine afin d'éliminer les flous juridiques des lois sur la pornographie juvénile et de rendre illégal le «voyeurisme criminel» par des moyens électroniques, a rapporté le quotidien torontois Globe and Mail, hier.

Le projet de loi contiendrait des mesures pour prévenir l'exploitation sexuelle des enfants qui, s'ils sont assez âgés pour consentir à l'acte, n'en demeurent pas moins vulnérables à l'exploitation par des adultes. Le projet imposera également des limites à la défense basée sur le mérite artistique de la pornographie infantile. Le renforcement de certains articles du code criminel portant sur la pornographie infantile est prévu, de même que certains droits constitutionnels. Selon le Globe and Mail, l'âge légal du consentement ne serait pas revu, mais certaines situations considérées comme de l'exploitation sexuelles de jeunes personnes seraient prohibées.