Caracas sous le choc

Des parents de victimes pleurent la perte de leurs proches, qui comptent parmi 47 personnes ayant péri aux premières heures de la journée d'hier dans l'incendie d'une boîte de nuit dans le centre de la capitale vénézuélienne Caracas, d'après les
Photo: Agence Reuters Des parents de victimes pleurent la perte de leurs proches, qui comptent parmi 47 personnes ayant péri aux premières heures de la journée d'hier dans l'incendie d'une boîte de nuit dans le centre de la capitale vénézuélienne Caracas, d'après les

Des parents de victimes pleurent la perte de leurs proches, qui comptent parmi 47 personnes ayant péri aux premières heures de la journée d'hier dans l'incendie d'une boîte de nuit dans le centre de la capitale vénézuélienne Caracas, d'après les pompiers.

Plus de 400 personnes ont été évacuées par les pompiers de la boîte de nuit Goajira, avenue Baralt de Caracas. Selon le porte-parole des pompiers, il est trop tôt pour dire ce qui a provoqué l'incendie, mais le sous-sol dans lequel avait été installée la boîte de nuit était ancien et ne répondait pas aux normes de sécurité. Les victimes pourraient avoir été bloquées dans l'établissement par l'absence de sorties de secours. Il n'y avait pas suffisamment de sorties pour leur permettre de s'échapper et la plupart des décès ont été provoqués par la fumée, a expliqué le commandant des pompiers Rodolfo Briceno.