Gaspésie: la SQ cherche toujours le corps d'une victime des inondations

Gaspe — La Sûreté du Québec poursuit ses efforts dans le but de retrouver le corps de Marie-Paule Blanchette, disparue lors des inondations de la semaine dernière, à Gaspé.

La dame de 74 ans n'a toujours pas été localisée. Le corps de son conjoint a été repêché il y a quelques jours.

Les plongeurs ont effectué des vérifications de surface, mais ils n'ont pas pu explorer plus en profondeur, l'eau pleine de terre en suspension demeurant pratiquement opaque. Des bateaux et hélicoptères parcourent aussi le secteur de Rivière-au-Renard.

Une douzaine d'agents de la SQ, des équipes de la Garde côtière et de Parcs Canada ainsi que des pompiers volontaires poursuivent également les fouilles.

De l'équipement lourd a été installé aux abords des berges afin de déplacer et récupérer les divers objets et débris.

La SQ avertit au passage quiconque s'empare de la propriété d'autrui, comme ce fut apparemment le cas dans les derniers jours, qu'il pourrait être accusé de vol. Le corps policier souligne qu'on aurait tort de croire que les objets emportés par les eaux n'appartiennent à personne.

Une centaine de résidences et commerces ont été affectés à Rivière-au-Renard par les inondations. Trente-cinq résidences l'ont été dans le secteur de Cortéréal. Près de 400 personnes ont ainsi directement été victimes des inondations.

La Ville de Gaspé a ouvert un centre pour accueillir ceux qui en ont besoin.

La ministre des Affaires municipales et responsable de la région, Nathalie Normandeau, était dans la région dimanche pour constater l'ampleur des dégâts et rencontrer des sinistrés. Elle s'est montrée ouverte à l'idée d'augmenter l'aide financière qui leur est consacrée.

Le ministre de l'Agence économique de développement pour les régions du Québec, Jean-Pierre Blackburn, a déjà indiqué que le gouvernement fédéral attendait que Québec lui demande de contribuer à cette aide.

M. Blackburn, qui a voulu constater de visu l'état des lieux, était à Gaspé, hier matin. Le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, y a quant à lui fait halte en après-midi. Les deux hommes ont chacun de leur côté assuré la population de leur appui.