Gaspésie: les inondations subites font au moins un mort

Gaspé — Une personne est morte et une autre est portée disparue à la suite des inondations qui ont frappé le secteur de Rivière-au-Renard, à Gaspé, en Gaspésie, dans la nuit de mercredi à hier.

Le maire de Gaspé, François Roussy, évalue les dommages causés aux infrastructures municipales et aux propriétés privées à «plusieurs dizaines de millions de dollars».

La ministre des Affaires municipales et responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Nathalie Normandeau, s'est rendue sur place hier en après-midi afin de visiter la zone sinistrée.

La rivière Morris, au coeur du secteur urbain de Rivière-au-Renard, est sortie de son lit vers 2h dans la nuit, délogeant une maison de son solage et emportant une autre résidence à la dérive.

Quatre personnes se trouvaient à l'intérieur mais seulement un homme et une femme ont pu être secourus. Le corps d'un homme de 78 ans a été repêché vers 12h30 jeudi. Une femme manque toujours à l'appel. Les plongeurs de la Sûreté du Québec ont été requis.

«Dès les premiers instants, deux des occupants ont pu être rescapés par les pompiers de l'endroit, a relaté l'agent Claude Ross, de la Sûreté du Québec. Il manquait deux personnes à l'appel et, à proximité, nous avons retrouvé un corps qui flottait.»

Plusieurs autres résidences et commerces ont été touchés, dont un petit centre commercial.

«Il faut le voir pour le croire, a dit le maire Roussy. Une résidence a été emportée par le cours d'eau. Plusieurs dizaines de résidences ont été endommagées [...]. On a trois ponts qui ont cédé. C'est plusieurs dizaines de millions de dollars en dommages.»

«Les gens de la place sont habitués de voir la rivière Morris sortir de son lit, notamment en 2001, mais aussi rapidement que ça... Les gens sont restés surpris, tellement que certains sont demeurés dans leur maison et ont dû monter sur la table de la cuisine pour attendre les secours», a ajouté le maire.

Un tronçon de la route 132 a été fermé à la circulation de transit entre Anse-Pleureuse et Rivière-au-Renard. Un ponceau a cédé à L'Anse-à-Valleau.

Environnement Canada rapporte que la partie nord de la péninsule gaspésienne a été durement touchée alors que de 80 à 115 millimètres d'eau sont tombés en un peu plus de 12 heures. L'agence fédérale évalue à une centaine de millimètres les précipitations reçues à Rivière-au-Renard. Des pluies torrentielles ne sont pas exceptionnelles à Gaspé. Au cours de la seule année 1980, Environnement Canada avait enregistré 252 millimètres les 24 et 25 juin, 150 millimètres le 6 juillet et 71 millimètres le 15 août.