Des gardes armés dans les parcs?

Les gardes de Parcs Canada pourraient bientôt porter des armes de poing pour remplir leur mission. Un agent d'appel chargé de régler les litiges concernant le Code canadien du travail a en effet ordonné hier à Parcs Canada de mieux armer ses gardes chargés de la sécurité dans les parcs, à la suite de l'étude d'un cas qui traîne depuis sept ans devant les tribunaux.

Le garde Douglas Martin alléguait qu'il a été mis dans des situations potentiellement dangereuses sans être adéquatement protégé. Au bureau de l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), qui représente les gardes-parcs, on mentionne que les situations à risque sont nombreuses pour les gardes. «C'est surtout vrai dans les régions éloignées où la GRC n'est pas présente», indique Patty Ducharme, vice-présidente exécutive à l'AFPC. La Loi sur les parcs nationaux donne aux gardes-parcs le mandat de faire respecter l'ordre à l'intérieur des limites des parcs, ce qui veut notamment dire de procéder à l'arrestation des braconneurs (qui sont par définition armés) et des chauffards. L'AFPC demande maintenant à Parcs Canada de prendre acte de la décision le plus rapidement possible.

À voir en vidéo