Objets - Belles et incollables

Jadis, brûler des aliments en cuisinant signifiait qu'on serait bientôt l'objet de commérages. Est-ce pour cela qu'on inventa la poêle qui n'attache pas? Une chose est sûre, si aujourd'hui elle ne s'attache pas, elle peut, paradoxalement, se fixer au mur.

Depuis des lustres, des ingénieurs usent de toutes leurs sciences pour trouver le fond idéal à la poêle à frire. De revêtements savants en épaisseurs variables, la poêle à frire est aujourd'hui un élément de cuisine qui doit allier esthétique et performance.

Mais qu'on ne s'y trompe pas: si le degré de chaleur porté à la poêle est donné dans les premières minutes de cuisson d'une manière trop violente, la poêle la plus académique collera comme une vulgaire plaque de fer posée sur une flamme dévastatrice.

Les puristes de la sauce et les équilibristes du tournedos sont toujours tentés par la poêle en cuivre, sorte de Rolls Royce de la friture. On la retrouve aujourd'hui renforcée d'acier inox. Seule ombre au tableau: elle ne convient pas aux cuisinières à feu à induction. Une tendance pourtant privilégiée par les mâles qui se sont découvert, depuis quelques années, un hobby, celui de jouer, les fins de semaine, au Bocuse domestique. Comme pour le bricolage, ils privilégient le nec-plus-ultra; de la perceuse la plus performante à la poêle la plus orthodoxe, le désir est le même.

On retrouve également cette version cuivrée accrochée au mur ou pendue par la queue comme signe de richesse intérieure. Dans le haut de gamme poêlé, on retrouve également des articles d'acier inox avec tampon en aluminium. La marque Paderno, fabriquée à l'Île-du-Prince-Édouard, en assure différentes déclinaisons.

Dans le sillage de Martha Stewart et de ses délires casaniers, on retrouve une série de poêles qui s'inscrivent dans l'esthétique et la fonctionnalité de la cuisine. Comme la dernière cuvée de la nouvelle batterie 4U Inox de T-Fal, qui propose des poêles sorties de l'imagination de la designer danoise Maria Bernsten. Cette conceptrice industrielle a un leitmotiv: «le design doit nous inviter à utiliser les choses». Cela se traduit par une poêle à frire de forme ovale qui facilite le retrait des préparations fragiles, une autre ronde et une dernière qui peut faire office de wok, idéale pour les plats sautés.

Le revêtement intérieur est d'acier inoxydable poli, avec fini extérieur d'inox brossé et couvercles assortis. À l'intérieur, on retrouve des marques graduées pour mesurer avec précision les liquides. Les bases sont une triple couche d'acier inoxydable et d'aluminium, pour assurer une distribution uniforme de la chaleur (ces poêles conviennent à tous les modes de cuisson, y compris l'induction).

Dans le lot de poêles qu'on peut retrouver dans les grandes surfaces, notons la gamme de poêles Starfrit, qui font dans le mariage de la fonte d'aluminium moulé et du Quan Tanium, pour une cuisson antiadhésive incontournable. On y a ajouté des fonds de 6 mm et placé dans tout l'ensemble un brin de titane, histoire de résister un peu plus au choc thermique. On retrouve ces lignes appelées Tradition (Rona, Jean-Coutu, Loblaws) Classix (Wal-Mart) Silipro (Métro-Richelieu) et Endurance (Zellers), à des prix au détail oscillant entre 20 $ et 60 $ selon la taille.

Enfin, pour environ 75 $, on peut choisir des poêles sorties de la forge québécoise, avec la ligne Artisan de la marque Heritage (Canadian Tire). La base est de 7 mm d'épaisseur, la poêle est coulée à la main avec de la fonte d'aluminium. Garantie à vie, elle ne réclame pas de gras pour une omelette ou une viande grillée. Elle est aussi dotée de poignées de bakélite qui résistent au four et qui sont conçues aussi bien pour les droitiers que les gauchers. Ne lui manque que la parole!

Si quelquefois la poêle se plaignait d'une couverture médiocre ou d'un look escamoté, ou si vous vous êtes attachés à l'ustensile, sachez que la poêle peut se refaire une beauté à la Clinique de la Casserole, là où les urgences ne sont pas encore engorgées.