Mobilisation contre la fermeture de bureaux de Condition féminine Canada

Ottawa — Groupes de femmes et syndicats se mobilisent pour empêcher la fermeture de 12 des 16 bureaux régionaux de Condition féminine Canada.

Le gouvernement Harper a annoncé l'automne dernier qu'il réduisait de cinq millions de dollars le budget de Condition féminine Canada, ce que se traduira par la fermeture de 12 bureaux régionaux dès le premier avril prochain.

Des manifestations et des «occupations» de bureaux ont eu lieu récemment, notamment à Vancouver et Saint-Jean, Terre-Neuve, et d'autres sont prévues. L'Alliance de la Fonction publique du Canada, qui représente la majorité du personnel de l'organisme fédéral, appuie les initiatives des femmes syndiquées. Elle déplore que le gouvernement Harper ne reconnaisse pas la contribution directe apportée au fil des ans par Condition féminine Canada aux collectivités où elle est implantée.

L'Alliance demande au gouvernement de revenir sur sa décision et de reconnaître que l'égalité des femmes n'est pas «chose faite» au Canada. Elle dénonce du même coup les propos de la ministre de la Condition féminine, Bev Oda, qui a affirmé le contraire. Le syndicat menace de prendre «d'autres» mesures, sans préciser si le gouvernement maintient sa décision de fermer la plupart des bureaux régionaux de l'organisme.

À voir en vidéo