Des problèmes persistent à la veille du déménagement des Innus de Davis Inlet

St-Jean, Terre-Neuve — Depuis cinq ans, les 600 Innus de Davis Inlet attendent avec impatience le jour où ils pourront plier bagage pour déménager à Natuashish, un nouveau village construit dans le nord du Labrador.

Si la température coopère et que la mer du Labrador gèle, c'est exactement ce qui se produira le 14 décembre. Des motoneiges et des avions de brousse quitteront l'île pour la terre ferme, à 15 kilomètres plus à l'ouest. Du coup, une nouvelle collectivité verra le jour et les Innus tenteront de laisser derrière eux 35 ans de pauvreté, de désespoir et de désagrégation sociale.

«Tout le monde est emballé et a hâte de déménager», raconte Simeon Tshakapesh, le chef du conseil de bande Mushuai Innu. Mais l'impatience se mêle à la colère pour environ 100 résidants, parce que le quart des 135 maisons neuves de Natuashish ne seront pas terminées le mois prochain, même si le chantier est déjà deux ans en retard. Cela signifie que certaines personnes devront rester plus longtemps à Davis Inlet.

À Ottawa, on assure que toutes les familles ayant des enfants, et tous les Anciens de la communauté déménageront le 14 décembre. Le ministère des Affaires indiennes, qui assume les coûts du projet, maintiendra les services aux deux communautés jusqu'en mars prochain.

Avec ses petites maisons unifamiliales, la nouvelle communauté dispose notamment d'un poste de police moderne, d'une usine de filtration de l'eau, d'une école, d'un aéroport, d'un quai, d'une épicerie, et d'une centrale électrique.

Par comparaison, la plupart des maisons de Davis Inlet, délabrées, n'avaient pas l'eau courante et parfois aucune installation sanitaire. Mais le village doit surtout sa notoriété à une cabane où plusieurs enfants ont été trouvés, par une nuit glaciale de 1993, en train d'inspirer des émanations de solvants, en criant qu'ils voulaient mourir. La vidéo des enfants drogués a fait le tour du globe, faisant de Davis Inlet le symbole embarrassant des souffrances des autochtones au Canada.