La chasse aux stationnements illégaux

Le conseil d'arrondissement de Ville-Marie a donné le feu vert hier soir à des poursuites en Cour supérieure contre les propriétaires de stationnements illégaux du centre-ville.

Le mois dernier, l'arrondissement a distribué des avis d'illégalité à 24 stationnements hors normes. Depuis ce temps, sept ont fermé leurs portes et des négociations sont en cours sur les modalités de fermeture de quatre autres. Deux propriétaires ont quant à eux contesté l'avis devant les tribunaux. Des poursuites seront donc entamées cette semaine contre les 11 restants.

«À partir du moment où les activités de stationnement ne sont plus permises, cela ouvre la porte à d'autres possibilités de développement», explique le maire de l'arrondissement de Ville-Marie, Benoit Labonté. On estime que les 24 terrains de stationnement représentent une valeur foncière d'environ trois milliards une fois développés.

Des démarches juridiques avaient déjà été entamées sous l'administration précédente en Cour municipale. L'automne dernier, le maire Labonté avait reporté ces procédures, sous les hauts cris de l'opposition officielle à l'hôtel de ville.