Dès aujourd'hui - Quelque 25 CPE de Montréal et de Laval pourraient se retrouver en grève

Quelque 25 centres de la petite enfance de Montréal et de Laval se retrouveront en grève dès ce matin, à moins d'une entente de dernière minute.

Les 500 employés de ces centres, affiliés à la CSN, ont voté récemment à l'unanimité en faveur d'un plan d'action incluant six journées de débrayage d'ici au 31 mars. En conciliation depuis l'automne dernier, les pourparlers achoppent sur deux enjeux majeurs, soit l'introduction du titre d'aide-éducatrice et l'augmentation salariale de 2 % qui n'a pas encore été versée malgré une entente négociée au niveau national.

Selon la présidente du Syndicat des travailleurs des Centres de la petite enfance de Montréal et Laval, Véronique Lapierre, l'introduction d'une nouvelle catégorie d'emplois est inacceptable. Mme Lapierre soutient que l'employeur a l'intention d'utiliser les aides-éducatrices pour faire du remplacement notamment aux heures des repas, des siestes, des pauses et des sorties, ce qui pourrait constituer jusqu'à 70 % d'une journée de travail d'une éducatrice.

La représentante syndicale soutient également que les syndiqués ont l'appui des parents en dépit des inconvénients qu'un débrayage peut leur causer. Elle a indiqué que la première journée de grève était prévue pour aujourd'hui.