En bref - Prime remboursée

Ottawa — Les soldats canadiens ne seront plus privés prématurément de leur prime de danger lors qu'ils sont blessés au combat. Le gouvernement conservateur a annoncé hier qu'il remboursera les indemnités opérationnelles retirées aux soldats lorsqu'ils sont forcés de quitter les zones de combat à cause de blessures ou de maladies.

«La nouvelle indemnité signifie que les hommes et femmes qui font preuve de courage en servant dans un théâtre d'opérations seront indemnisés financièrement si leur participation cesse avant la fin de leur période de rotation», a indiqué le ministre de la Défense Gordon O'Connor dans un communiqué. La décision est rétroactive au début du déploiement militaire canadien à Kandahar, en Afghanistan, au début de l'année. En vertu des règles militaires actuelles, lorsque les soldats blessés sont retirés des zones de combat, ils perdent le droit à leurs indemnités opérationnelles non imposables de plus de 1900 $ par mois. Ils doivent aussi renoncer au statut non imposable de leur revenu régulier de plus de 6000 $ pendant leur déploiement.