En bref - GRC: Beverley Busson assurera l'intérim

Ottawa — Beverley Busson a été nommée commissaire par intérim de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) hier. Elle succède à son ancien patron, Giuliano Zaccardelli, qui a démissionné en pleine controverse, plus tôt ce mois-ci.

La nomination de Mme Busson, qui est sous-commissaire de la GRC pour la région du Pacifique, a été annoncée par le premier ministre Stephen Harper. M. Zaccardelli a démissionné le 6 décembre, après avoir livré aux Communes des témoignages contradictoires sur l'affaire Maher Arar — sur ce qu'il en savait et à quel moment il l'a appris. Une commission d'enquête a conclu que les autorités américaines avaient probablement arrêté M. Arar sur la base d'informations erronées transmises par la GRC en 2002. L'ingénieur canadien d'origine syrienne avait ensuite été expulsé dans son pays natal, où il soutient avoir été torturé. M. Zaccardelli a rejeté les accusations de certains députés, qui affirmaient avoir été trompés par le grand patron de la police fédérale. «Je suis heureux que Mme Busson ait accepté d'assumer ce rôle important et exigeant», a indiqué M. Harper hier, dans un communiqué.