Chaussures - Improvisation mixte

Les babouches quittent la plage pour prendre le macadam d'assaut, les escarpins chic s'habillent de jean délavé, les Mary-Jane de notre enfance s'associent aux tailleurs et les derbys de monsieur commencent à ressembler à des chaussures de course. Décidément, ça bouge dans le monde de la chaussure!

Air connu: la mode carbure à la nostalgie. Dans un monde qui a tout vu et tout fait, rien de mieux en effet que de regarder derrière quand il est temps d'aller de l'avant. C'est exactement ce qui se produit du côté des chaussures, pour l'été et les saisons à venir: sisal, semelles compensées, espadrilles à semelle de juteÉ sans compter les escarpins blancs, jadis au panthéon du quétaine, revenus en grâce et désormais considérés comme le summum du chic.


Selon l'Association nationale de la chaussure italienne, à l'avant-garde en la matière, la nostalgie va continuer de faire des petits encore longtemps: nous allons toutefois traverser une période marquée par «l'intergénérationnel», une tendance qui fait retourner les adultes en enfance; on parle déjà dans les bureaux de style européens de «kiddults», d'adultes-enfants, qui chausseront des Mary Jane et des socquettes et des chaussures lacées blanches à empiècement marine pour aller au bureau. On craquera aussi pour le look «granny»: surveillez les bottines lacées de l'automne, elles entrent en boutique fin juin! Pour la saison printemps-été, l'heure est aussi aux métissages: influence western pour les bottes, bout pointu, effet serpent — ne manquent plus que les éperons. À surveiller aussi: le look artisanal — dans le sens noble du mot — qui nous fera aimer les belles piqûres aspect fait main, le cuir naturel, la semelle de bois. Une pointe d'effronterie avec des talons hauts et un look de rocker et voilà un été bien chaussé pour tous les goûts.





Événements et nouveautés


Événements et nouveautés


D'un coup de pinceau


Chaque saison, Chanel lance le «Star Product», un produit en édition limitée qui fait courir les mordues de nouveautés: une teinte de rouge, un vernis inusité, qui s'envolent en quelques semaines. Avis aux mordues, le «Star Product» du printemps 2002 vient d'arriver en magasin. L'étonnant écrin Les Gouaches, contient six tubes de fard pour les yeux, les joues, les lèvres que l'on mélange à sa guise pour arborer ce teint bronzé tellement en vogue cette année. 55 $.





Brillant


Beau, bon, pas cher, l'illuminateur de teint Skinlights de Revlon se pose avec les doigts sur le nez, les joues ou tout le visage. Il tient dans la poche de votre veste et s'applique en 10 secondes, pour le plus grand bonheur des femmes pressées qui voyagent léger entre 9 et 5 ou plus longtemps. Lotion ou bâton, 19,95 $.





Grande tenue


Les rouges «longue durée» ont toujours été secs et sont souvent désagréables à porter. Deux exceptions viennent d'arriver sur le marché: Rouge attraction de Lancôme (notre photo) et Infrarouge de Chanel. Tenue renversante, fini spectaculaire, couleurs grand chic. De bonnes choses qui ont un prix — 26,50 $ et 27 $ le bâton — mais dont le résultat en vaut la peine.

À voir en vidéo