Recours collectif contre un fabricant de lentilles

Québec — Le juge André Gervais, de la Cour supérieure, vient d’autoriser une action en recours collectif contre la société Bausch & Lomb du Canada, au nom de quelque 500 personnes à qui on a vendu des lentilles intraoculaires pliables, mises en marché par cette entreprise.

Dans un jugement qu'il vient de rendre, le juge Gervais accueille l'autorisation d'exercer le recours collectif et habilite l'association Droit de voir à représenter les personnes concernées par le recours collectif.

Le groupe Droit de voir plaide que les 500 personnes à qui on a vendu ce type de lentilles cornéennes auraient subi des préjudices physiologiques, moraux et matériels à cause «des vices de conception, de fabrication et de sécurité qui affectent ces lentilles».

Les produits concernés, identifiés dans le jugement, sont des lentilles pliables de marques Hydroview, Hydrogel, H60M, H55S, Storz avec emballage SureFold ou toutes marques connexes qui auraient pu être produites, commercialisées, vendues, mises en marché ou distribuées par Bausch & Lomb.