Immigration, Québec atteindra son objectif

Québec — Québec accueillera 41 600 immigrants cette année, selon les dernières prévisions déposées mardi à l'Assemblée nationale du Québec.

Le plan original dressé l'an dernier pour l'année 2002 établissait que le Québec devait accueillir cette année entre 39 000 et 43 000 immigrants, ce qui signifie que les objectifs ont été pleinement atteints.

Parmi les 41 600 immigrants, une proportion de 49 % se présentent avec une connaissance du français, ce qui correspond également à l'objectif de 48 % que le gouvernement s'était fixé à cet égard.

Le Québec est responsable du choix des réfugiés, des travailleurs et des gens d'affaires qui s'installent sur son territoire, soit 63 % de tous les immigrants.

Le gouvernement fédéral, de son côté, choisit les demandeurs d'asile et les immigrants venus pour un regroupement des familles, ce qui représente 37 % des nouveaux arrivants au Québec.

Le nombre de réfugiés sélectionnés à l'étranger ne sera que de 1700. On en attendait plus de 2000, mais, à la suite de retards dans l'émission des visas, le Québec a demandé que certaines admissions soient reportées au début de 2003.

Il y a aussi eu des délais pour les visas émis en faveur des immigrants investisseurs. En conséquence, leur nombre ne sera que de 3000, alors qu'on en attendait plus de 4000.

Par ailleurs, même si 85 % des immigrants s'installent dans la région de Montréal, ceux qui s'établissent ailleurs en région le font d'une manière permanente.

Quelque 4200 immigrants en l'an 2000 avaient choisi de s'installer hors de la région métropolitaine et, en janvier 2002, ils étaient toujours présents là où ils avaient choisi de s'installer.

On est toutefois encore loin de l'objectif qu'on s'est fixé pour 2003, soit attirer 25 % des immigrants dans les diverses régions du Québec.

Nouvel objectif

Pour l'année prochaine, le Québec prévoit accueillir entre 40 100 et 43 700 immigrants, dont 65 % devraient être choisis par le Québec.

On prévoit aussi que 49 % des arrivants de l'année 2003 devraient connaître le français à leur arrivée en sol québécois.

Enfin, le Québec envisagera l'an prochain d'accueillir 2300 réfugiés sélectionnés à l'étranger. Deux cents d'entre eux feront l'objet d'un parrainage collectif par un organisme québécois.