En bref - Le taux d'homicides augmente au Canada

Ottawa — Le taux d'homicides remonte au Canada après avoir atteint son seuil le plus bas il y a trois ans, une croissance à laquelle échappe toutefois le Québec.

Statistique Canada rapporte que les services de police ont signalé 658 homicides au pays en 2005, 34 de plus qu'en 2204. Le niveau de l'an dernier a été le plus élevé depuis près d'une décennie. L'agence fédérale attribue cette détérioration au bond des homicides attribuables à des gangs, particulièrement en Ontario et en Alberta. D'ailleurs, les homicides perpétrés par des gangs ont représenté 16 % de tous les meurtres commis en 2005. Néanmoins, le taux national d'homicides, qui avait atteint un sommet au milieu des années 70, est généralement en baisse depuis; il s'élevait à 2,04 homicides pour 100 000 habitants l'année dernière. On a dénombré 65 auteurs présumés d'homicide âgés entre 12 et 17 ans en 2005. Le taux du Québec est en baisse par rapport à 2004 et reste bien inférieur à la moyenne nationale. À Montréal, le taux d'homicides d'ailleurs atteint son niveau le plus bas depuis 1981.