Le bonheur de se rendre au boulot...

Le navettage quotidien pour se rendre au travail et en revenir ne semble pas être un cauchemar quotidien pour les travailleurs canadiens.

Selon une nouvelle étude, publiée hier dans le document «Tendances sociales canadiennes», on a constaté que les travailleurs étaient proportionnellement plus nombreux à aimer faire la navette qu'à ne pas aimer la faire (soit 38 % contre 30 %). Un travailleur sur six a même déclaré qu'il aimait beaucoup faire la navette pour se rendre au travail. Environ 3 % des travailleurs ont dit que la navette était leur activité préférée de la journée. On a découvert que les travailleurs qui prenaient les transports en commun étaient plus susceptibles de ne pas aimer faire la navette que ceux qui prenaient leur voiture.