En bref: Hausse du budget d'immobilisations à Montréal

Dix-sept des vingt-sept arrondissements de Montréal connaîtront une légère hausse de leur enveloppe budgétaire destinée aux immobilisations l'année prochaine.

Le président du comité exécutif, Frank Zampino, a fait cette annonce, hier, alors qu'il dévoilait la nouvelle méthode de répartition des fonds pour le Programme triennal d'immobilisations (PTI) 2003-2004-2005. Globalement, si l'on exclut les projets sous la responsabilité des services centraux, le budget qu'auront à gérer les arrondissements passera de 153,7 millions à 163,4 millions. La nouvelle formule est constituée d'un ensemble de critères, tels que le nombre de kilomètres de routes, le nombre de parcs, l'âge moyen du matériel roulant, qui permettent, à la suite d'un savant calcul, de répartir plus équitablement les budgets. Quelque 25 millions serviront également à répondre aux iniquités qui se présenteront inévitablement. Notons que la baisse des budgets des dix arrondissements moins chanceux a été limitée à 10 % afin de ne pas créer d'écarts trop importants.