Enron - Fastow écope de six ans de prison

Andrew Fastow, d’Enron, est arrivé au palais de justice en homme libre...
Photo: Agence France-Presse (photo) Andrew Fastow, d’Enron, est arrivé au palais de justice en homme libre...

Houston — Andrew Fastow, l'ex-directeur financier du groupe de courtage en énergie Enron, a été condamné hier à six ans de prison pour sa participation à l'une des plus grandes faillites d'entreprise de l'histoire américaine.

Il encourait jusqu'à dix ans de prison, mais ses avocats espéraient une réduction de la sentence du fait de sa collaboration avec la justice. Après avoir plaidé coupable en 2004 de fraude, Andrew Fastow, 44 ans, avait accepté de collaborer avec l'accusation contre ses anciens patrons Kenneth Lay et Jeffrey Skilling.

Andrew Fastow avait notamment crée et dirigé les sociétés financières qui servaient à Enron à dissimuler l'ampleur de ses pertes et à faire croire aux marchés financiers que le groupe était en pleine santé. Celui-ci avait fait faillite à la fin 2001.

Le juge Kenneth Hoyt a également assorti la peine d'une période de supervision de deux ans.

Andrew Fastow, 44 ans, a pleuré lorsqu'il a demandé la clémence du juge, tout en indiquant qu'il accepterait sa peine «sans amertume». Il s'est également excusé auprès d'un actionnaire d'Enron qui avait témoigné hier avant l'énoncé de la sentence.

Il a immédiatement été écroué alors que ses avocats mais aussi l'accusation avaient demandé à ce qu'il soit laissé en liberté le temps d'observer la fête juive de Yom Kippour lundi prochain et de continuer à offrir sa collaboration dans les plaintes au civil déposées contre Enron.

Il a toutefois pu étreindre son épouse Lea avant d'être conduit hors du tribunal menottes au poignets.

Trois avocats représentant des actionnaires lésés ont également été appelés à témoigner hier et ont affirmé que le traitement de leurs dossiers serait handicapé par une incarcération d'Andrew Fastow avant le 23 octobre.

Le juge Hoyt a demandé à ce qu'Andrew Fastow suive en prison une cure de désintoxication car il est devenu dépendant aux médicaments anti-anxiolytiques.

MM. Lay et Skilling ont été reconnus coupables en mai après un procès à Houston. Ken Lay est décédé d'une crise cardiaque en juillet et Jeffrey Skilling apprendra la durée de sa peine de prison fin octobre.

Des milliers d'employés d'Enron avaient perdu leur emploi et leurs économies alors que les marchés financiers avaient été secoués par la faillite d'Enron qui s'était fait une spécialité dans le courtage en énergie. Le chiffre d'affaires du groupe avait un temps dépassé les 100 milliards de dollars mais ses dettes atteignait au moment de sa chute 40 milliards.

Le juge Hoyt avait récemment envoyé en prison pour deux ans et demi un autre responsable d'Enron, David Delainey, alors que le procureur fédéral demandait seulement le sursis. Tout comme Andrew Fastow, David Delainey avait accepté de collaborer avec la justice et avait témoigné contre Kenneth Lay et Jeffrey Skilling qui s'étaient relayés à la tête de Enron avant la faillite.

Les avocats d'Andrew Fastow ont demandé la clémence du tribunal, invoquant sa décision de collaborer avec la justice et le fait que l'ancien directeur financier du groupe de télécommunications WorldCom, un autre groupe ayant fait faillite, a été condamné à cinq ans de prison pour des malversations similaires à celles commises par Andrew Fastow.

«Fastow s'est réhabilité aux yeux de beaucoup de gens pendant le procès de Skilling et Lay parce qu'il a manifesté des regrets sincères», avait estimé Philip Hilder, un ancien procureur fédéral, avant que la sentence ne soit annoncée.

Andrew Fastow a également apporté son concours à d'anciens actionnaires et salariés d'Enron dans leurs plaintes au civil pour obtenir des dommages et intérêts et a participé à des travaux d'intérêt général, notamment en aidant des victimes des ouragans qui ont ravagé la côte sud des États-Unis il y a un an. Il s'est également occupé de ses deux fils alors que son épouse purgeait une peine d'un an de prison pour fraude fiscale. Elle a été libérée en 2005.