Haïti - Des affrontements entre gangs font 16 morts

Port-au-Prince — Des soldats de la mission onusienne en Haïti ont découvert hier les corps de 16 personnes apparemment tuées dans des violences entre gangs armés dans un bidonville du sud de Port-au Prince, ont annoncé les Nations unies dans un communiqué.

Ces affrontements sont en hausse ces derniers temps après quelques mois de calme relatif et font craindre une déstabilisation du pays.

Des casques bleus sri-lankais ont découvert les corps en matinée dans le bidonville de Martissant, dans le sud de la capitale, où des fusillades ont eu lieu récemment entre des bandes rivales qui se disputent le contrôle du secteur.

Les victimes ont apparemment été abattues durant ces affrontements, qui ont duré plusieurs heures, a déclaré un militant local des droits humains. Selon Pierre Espérance, de la Coalition des droits haïtiens, il s'agissait de civils. Il a estimé à plus de 30 le nombre de victimes de ce genre d'affrontements depuis le 1er juin.

Selon le communiqué de l'ONU, l'armée haïtienne «contrôle actuellement le secteur où ont eu lieu les incidents et a augmenté ses patrouilles pour protéger la population et prévenir de nouveaux actes de violence».