Haïti retire sa plainte pour vol contre Aristide

Miami — Le nouveau gouvernement du président haïtien René Préval a retiré cette semaine la plainte pour vol de «millions de dollars» déposée aux États-Unis par le précédent exécutif à l'encontre de Jean-Bertrand Aristide, a-t-on appris hier de source judiciaire.

Dans un document remis mardi dans un tribunal fédéral de Miami, les avocats du gouvernement haïtien ont demandé le retrait volontaire sans conséquence financière de la plainte déposée en novembre 2005 par l'ancien gouvernement du premier ministre Gérard Latortue. Aucune raison n'est avancée pour ce retrait. Les avocats de l'ancien gouvernement n'ont pas pu être joints pour un commentaire.

Fin 2005, l'ancien gouvernement haïtien avait accusé l'ex-président Aristide d'avoir volé des «millions de dollars» d'argent public. Selon des documents judiciaires déposés aux États-Unis, il était reproché à l'ex-chef d'État «d'avoir pillé le trésor public, volé des revenus de la compagnie de téléphone nationale haïtienne», et «d'avoir encouragé, protégé, participé et profité d'un trafic de drogue illégal en Haïti et passant par Haïti».

Jean-Bertrand Aristide a démissionné de ses fonctions de chef d'État le 29 février 2004 sous la pression d'une insurrection armée. Il vit depuis en exil en Afrique du Sud. René Préval, ancien premier ministre d'Aristide, a été élu président d'Haïti en février. Il a pris ses fonctions en mai.

Après le départ d'Aristide, deux rapports officiels haïtiens avaient accusé son régime de détournements de fonds publics.