Les procureurs de la Couronne en journée d'étude - Les tribunaux sont paralysés aujourd'hui

Les procureurs de la Couronne ne se présenteront pas devant les tribunaux aujourd'hui, paralysant à nouveau le système judiciaire.

Le comité de stratégie de l'Association des substituts du Procureur général du Québec (ASPGQ) a décidé hier soir de tenir une troisième journée d'étude consécutive qui durera toute la journée. Seuls les services essentiels (comme les procès devant jury) seront maintenus; la plupart des causes seront reportées. L'Association annoncera l'entrée en vigueur de moyens de pression supplémentaires dans le courant de la journée. Les 300 procureurs de la Couronne sont prêts à déclencher une grève générale illimitée si le gouvernement n'accède pas à leurs demandes.

L'ASPGQ réclame entre autres l'embauche de nouveaux procureurs et d'employés de soutien ainsi que la reconnaissance du droit à la négociation et du droit à l'arbitrage. Le ministre de la Justice, Paul Bégin, a affirmé mercredi qu'il avait accédé à toutes les demandes des procureurs. Mais ceux-ci ne lui font plus confiance. Ils ont demandé l'intervention du premier ministre, Bernard Landry, mais sans succès.

Le ministre Bégin a invité l'Association à reprendre les négociations une fois de plus, hier par voie de communiqué. Québec a multiplié les invitations toute la fin de semaine, affirme le communiqué, mais les procureurs n'ont pas donné signe de vie. Le texte se termine sur un avertissement: le ministre Bégin «ne tolérera pas que le système de justice soit pris en otage».

Selon Claude Girard, président de l'ASPGQ, les offres du gouvernement sont si imprécises qu'elles ne méritent pas réponse. «On a jugé que les offres n'étaient pas sérieuses», a-t-il dit hier. M. Girard et les représentants de l'Association ont rencontré les responsables du Conseil du trésor et du ministère de la Justice pour la dernière fois vendredi. «On leur avait demandé une réponse concrète, quelque chose pour rétablir le lien de confiance. Mais il n'y a eu aucun engagement concret.»