Design industriel - Des utilitaires qui surprennent

Les prix de l'Institut de design Montréal (IDM) permettent au grand public de découvrir les créations québécoises les plus ingénieuses et leurs inspirés designers. Cette année, les lauréats dans les catégories du design industriel ont imaginé des objets particulièrement innovateurs comme un lavabo-jardin, un tire-bouchon sécuritaire pour les bouteilles de champagne et une structure d'acier et de textile multifonctionnelle pour la terrasse du Bourbon Street Club, à Sainte-Adèle.

Le lauréat dans la catégorie Design industriel — produits d'ameublement, est l'étonnant lavabo-jardin Zen, créé par Jean-Michel Gauvreau de Gau Designs & Concepts ainsi que par Luc-Étienne Gagnon de LEGZ Design inc. En béton poli, le comptoir-lavabo est le premier au monde à intégrer à la fois un espace jardin et un système d'éclairage. «Dans le même esprit que les meubles que je crée depuis quelques années, ce lavabo est multifonctionnel. L'espace jardin a été conçu pour des plantes, mais on peut décider d'y mettre nos brosses à dents», explique M. Gauvreau.

Le lavabo-jardin Zen est construit en béton écologique, fabriqué avec des matières récupérées. «Notre fournisseur peut ainsi offrir une dizaine de possibilités de couleurs de béton différentes avec un fini fin ou plus grossier, mat ou lustré. L'utilisation de moules permet d'offrir un vaste choix de formes et de formats tout en abaissant le coût de production de 40 % par rapport aux lavabos de pierre», poursuit-il.

Gau Designs & Concepts s'est lancé dans l'univers de la salle de bain puisqu'il est rempli de possibilités. «C'est un espace qu'on montre de plus en plus aux invités et selon moi, on avait besoin d'ajouter un peu de chaleur dans cet environnement trop souvent aseptisé», explique Jean-Michel Gauvreau. Le lavabo-jardin Zen a été conçu autant pour le domaine résidentiel que commercial.

Attrape le bouchon

L'idée derrière Attrape le bouchon, lauréat dans la catégorie Design industriel — produits de consommation, est simple et efficace. «À la suite de la suggestion d'un ami, j'ai tenté d'imaginer un produit qui permettrait d'extraire de manière sécuritaire le bouchon d'une bouteille de champagne ou de vin mousseux», raconte le designer spécialisé dans le domaine des tire-bouchons conventionnels depuis environ 12 ans, Claude Mauffette.

Après avoir dépensé quelques milliers de dollars à la Société des alcools du Québec pour réaliser de multiples tests, M. Maufette est arrivé au concept innovateur d'Attrape le bouchon. L'utilisateur n'a qu'à coincer l'extrémité du bouchon dans l'engin fabriqué en polycarbonate, un plastique incassable, faire tourner la bouteille d'un quart de tour, et le bouchon sera propulsé, puis attrapé instantanément par l'arche.

Claude Mauffette a fait breveter son concept et est parti à la recherche d'une entreprise intéressée à le commercialiser. «J'étais tellement confiant dans mon produit que je suis allé frapper à la porte du numéro un mondial dans le domaine des tire-bouchons, Screwpull, qui appartient à Le Creuset. Ils ont été emballés par mon produit», affirme le designer.

Attrape le bouchon a été lancé en février 2005 à la foire des biens de consommation Ambiente, à Francfort, en Allemagne. Le produit est en vente en Angleterre, en France, en Allemagne et en Espagne depuis septembre dernier. En Amérique du Nord, Attrape le bouchon a été présenté au International Home & Housewares Show de Chicago, en mars dernier. Il est maintenant en vente aux États-Unis et sera disponible au Canada d'ici quelques semaines. En 2007, une version en aluminium du produit sera lancée à Francfort.

Terrasse du Bourbon Street Club

Enfin, la terrasse du Bourbon Street Club, réalisée par Nathalie Lortie et Claude Lebel de Sollertia inc. ainsi que par Nathalie Bundock de Bundock design, a remporté le prix de l'IDM dans la catégorie Design industriel — produits spécialisés. La structure d'acier et de textile de forme hélicoïdale d'un diamètre de 35 pieds s'élance vers le ciel à une hauteur de 26 pieds pour dynamiser la terrasse en plus de protéger les employés et la clientèle des intempéries.

La structure textile, une toile de PVC blanche, sert de support au système d'éclairage et permet des jeux de lumière grâce à sa transparence. Elle est maintenue par des points d'ancrage fixés le long du mât central et sur les membrures horizontales. Le montage est simple, rapide et efficace. Ainsi, la structure utilitaire et sculpturale crée une sensation de mouvement qui s'harmonise avec l'ambiance des chaudes soirées d'été de la terrasse du Bourbon Street Club dans les Laurentides.

Collaboratrice du Devoir