En photo - La vie, c'est pas un bol de riz!

Photo: Jacques Nadeau

Tout comme andréanne, Justine, Émilie et Catherine, près de 70 élèves du collège Jean-Eudes à Montréal ont décidé hier de troquer le sandwich à la dinde, les crudités ou le sac de croustilles pour un seul et unique bol de riz en guise de repas du jour.

Objectif? Sensibiliser les élèves de l'établissement aux problèmes de la faim dans les pays en voie de développement, qui tranchent, selon les organisatrices de cet événement, avec l'abondance de nourriture disponible dans l'hémisphère nord. Le geste symbolique était accompagné de plusieurs ateliers et débats à saveur humanitaire afin d'alimenter une «réflexion nécessaire», a déclaré Catherine Petel-Langevin, étudiante en 5e secondaire.