En bref: Aide accrue

Québec — Le gouvernement Charest promet de bonifier l'aide aux victimes d'actes criminel. «Il y a des ajustements à faire, je le reconnais, car [le régime actuel] n'est pas suffisant», a dit le ministre de la Justice Yvon Marcoux, hier.

M. Marcoux s'est engagé à revoir «dans les prochains mois» le régime d'indemnisation des victimes d'actes criminel (IVAC), institué en 1970, afin de réduire l'écart qui le sépare des régimes d'indemnisation relevant de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) et de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ). En 2004, l'IVAC a versé 71 millions en indemnités et en rentes viagères aux victimes d'actes criminel. Pour l'année en cours, son budget a été haussé à 74 millions.