La Ville de Québec veut créer une «maison de la diversité»

Le maire de Québec, Régis Labeaume
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir Le maire de Québec, Régis Labeaume

La Ville de Québec veut se doter d’une « maison de la diversité » vouée à l’expression des communautés culturelles et autochtones, en plus d’augmenter leur présence au sein de son personnel et de son service de police.

L’idée a émergé lors d’une série de rencontres menées depuis l’automne avec les représentants des communautés autochtones, noires, maghrébines et latino-américaines de la capitale.

« Ils veulent un lieu qui leur est dévolu pour qu’ils puissent s’exprimer culturellement, expliquer leur histoire et accueillir la population de Québec pour dialoguer », a indiqué le maire Régis Labeaume lors d’une annonce mercredi. La maison, dont l’emplacement n’a pas encore été choisi, serait située « idéalement dans un bâtiment existant qu’on aménage », a-t-il précisé.

La Ville a en outre créé un poste d’experte-conseil en diversité, équité et inclusion occupé depuis peu par Iréna Florence Harris, qui était aux côtés du maire Labeaume mercredi. Selon cette dernière, la nécessité de telles actions a été renforcée ces derniers mois par la mort de George Floyd, le mouvement Black Lives Matter et le décès de Joyce Echaquan.

Plus de personnel issu des minorités

Le maire de Québec souhaite d’ailleurs que la présence des minorités visibles au sein des effectifs de la Ville soit comparable à leur place dans la population. À l’heure actuelle, 7 % de la population de la capitale vient de l’étranger, dont une majorité de la France, et 2,7 % font partie des minorités visibles.

Le maire Labeaume a affirmé que la Ville ne détenait pas de données sur leur place au sein de son personnel — « parce qu’on ne fait pas la différence » —, mais que son administration était en train d’en compiler afin de mettre en place sa nouvelle stratégie.

L’écart est particulièrement grand au sein du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), a-t-il dit, en dépit des grands efforts déployés en ce sens ces dernières années. Le SPVQ « est en train de bâtir un plan » qu’il présentera au cours des prochaines semaines, a ajouté le maire Labeaume.

À voir en vidéo