Un nouvel adversaire potentiel pour Régis Labeaume à la mairie de Québec

Le président de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, Bruno Marchand 
Photo: Courtoisie / Québec et Chaudière-Appalaches Le président de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, Bruno Marchand 

Le président de Centraide dans la grande région de Québec, Bruno Marchand, sera candidat à la mairie aux prochaines élections l’automne prochain, et ce, que le maire Régis Labeaume se représente ou non.

L’information d’abord révélée par Radio-Canada a été confirmée au Devoir mercredi par une source proche du futur candidat.

M. Marchand se présentera sous la bannière d’un nouveau groupe, « Québec forte et fière », qui a récemment fait une demande d’autorisation à Élections Québec pour devenir un parti officiel. Son porte-parole est Bruno-Pierre Cyr, ancien attaché de presse du Parti québécois.

Novice dans le milieu politique, M. Marchand est surtout connu dans le milieu caritatif. Avant de diriger Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, il a été à la tête de l’Association québécoise de prévention du suicide pendant plusieurs années.

Au début février, il avait publié un texte dans Le Journal de Québec sur l’importance d’être « indulgent envers soi-même » dans le contexte de la pandémie. « Puisque nous ne sommes pas des îles, puisque nous sommes interdépendants, prendre soin de soi, ça passe également par prendre soin des autres », écrivait-il.

Outre M. Marchand, l’actuel chef d’opposition à la Ville, Jean-François Gosselin, a fait savoir depuis un moment qu’il briguerait le poste de maire en novembre. Régis Labeaume, qui est au pouvoir depuis 14 ans, n’a pas encore dit s’il briguerait ou non un cinquième mandat.

Questionné lundi sur l’impact de l’entrée en scène du parti « Québec Forte et fière », il a dit ne pas être au courant de son existence.