À Québec, pas question de donner des amendes aux itinérants, dit Labeaume

À Québec, les refuges comme la Maison Lauberivière doivent refuser régulièrement des gens faute d’espace pour accueillir tout le monde, en particulier lors des vagues de froid.
Photo: Renaud Philippe Archives Le Devoir À Québec, les refuges comme la Maison Lauberivière doivent refuser régulièrement des gens faute d’espace pour accueillir tout le monde, en particulier lors des vagues de froid.

Les policiers de la capitale ont reçu pour instruction de ne pas donner de constats d’infraction aux itinérants qui ne respecteraient pas le couvre-feu, a indiqué vendredi le maire de Québec, Régis Labeaume.

« On a eu des discussions avec le Service de police et il n’est pas question de donner des billets aux itinérants », a dit le maire lors d’un point de presse sur les répercussions des nouvelles mesures de confinement à Québec.

« Nous comprenons tous et toutes qu’il faudra être tolérant avec les itinérants après 20 h. Il est, à mon sens, impossible qu’il n’y ait pas d’itinérants dans la rue après 20 h, parce que chacun a son mode de vie bien particulier. Il y a du monde qui ne veut pas aller coucher dans les refuges. »

Rappelons que Québec n’a pas fait d’exception pour les itinérants quant à l’application de son couvre-feu, mais la vice-première ministre, Geneviève Guilbault, a préconisé la tolérance jeudi et répété que des places étaient disponibles dans les refuges pour eux.

Questionné à ce sujet, le maire de Québec n’était pas en mesure de dire s’il y avait suffisamment de places dans les refuges de la capitale pour répondre à l’ensemble des besoins. Il a renvoyé la balle au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSS).

De ce côté, on indique qu’il y a présentement 156 places d’hébergement sur le territoire et qu’il reste actuellement de l’espace pour héberger de nouvelles personnes.

À Québec, les refuges comme la Maison Lauberivière doivent refuser régulièrement des gens faute d’espace pour accueillir tout le monde, en particulier lors des vagues de froid.

À voir en vidéo