Nouveaux plans pour le tramway de Québec

L’un des principaux changements dans Saint-Roch est le retrait de la circulation automobile de la rue de la Couronne désormais réservée au tramway et aux piétons.
Photo: Ville de Québec L’un des principaux changements dans Saint-Roch est le retrait de la circulation automobile de la rue de la Couronne désormais réservée au tramway et aux piétons.

De nouveaux plans dévoilés mercredi permettent de mesurer l’impact du projet de tramway à Québec sur la circulation dans les secteurs de Saint-Roch et de Sainte-Foy où seront situés deux des principaux pôles d’échanges du réseau.

L’un des principaux changements dans Saint-Roch est le retrait de la circulation automobile de la rue de la Couronne désormais réservée au tramway et aux piétons. Cette artère-clé permet actuellement aux voitures en provenance de la colline parlementaire de rejoindre l’autoroute Laurentienne vers le Nord.

La circulation sera déplacée vers une rue parallèle à l’ouest — Dorchester — où on ajoutera une voie supplémentaire pour permettre les déplacements routiers dans les deux directions.

Le bureau de projet a également confirmé que le tramway n’empruntera plus l’autoroute Laurentienne, mais passera plus à l’Est sur la petite rue du Chalutier qui est ligne droite avec la rue de la Couronne.

Récemment, des résidents de la rue du Chalutier avaient vivement dénoncé ces changements qui menacent la quiétude dont ils jouissent actuellement. Mercredi, le bureau de projet n’a pas voulu dire si des expropriations figuraient dans les plans.

Son directeur Daniel Genest a dit ne pas anticiper de « problèmes significatifs ». Dans la portion la plus serrée du secteur, le tramway passera à 6-7 mètres de distance des résidences.

Une étude d’impact sonore a été commandée et d’éventuels soucis devront, de toute façon, être discutés dans le cadre des travaux du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement qui auraient lieu en juillet selon les prévisions actuelles.

Le Bureau de projet a également dévoilé les plans du futur pôle d’échange Saint-Roch où s’arrêteront la majorité des bus en provenance du nord de la ville pour permettre aux usagers de poursuivre leur parcours en tramway.

On y voit que l’actuelle passerelle pour piétons et vélos qui surmonte l’autoroute Laurentienne sera détruite pour être remplacée par un feu de circulation avec passages piétons.

Selon Daniel Genest, les changements apportés ne doivent pas entraîner de hausses de coûts.

Rappelons que le Réseau structurant est un projet de transport collectif de 3,3 milliards de dollars qui prévoit l’ajout d’une ligne de tramway de plus de 20 kilomètres, de trambus et d’infrastructures dédiées. L’échéancier prévoit que le chantier débute en 2022 et que le réseau complet soit mis en service en 2026.

Nouveau pôle à 500 mètres du Phare

En plus du pôle d’échange Saint-Roch, le projet de réseau structurant de Québec inclut trois autres pôles à d’Estimauville, l’Université Laval et dans le secteur Sainte-Foy.

À l’origine, ce dernier pôle devait s’insérer dans le projet immobilier Le Phare du Groupe Dallaire. Or en vertu de nouveaux plans dévoilés mercredi, le pôle sera plutôt situé à 500 mètres de là à l’est sur le site d’une vaste zone de stationnement.

Les nouveaux plans permettront notamment d’accueillir les autobus en provenance de Lévis pour lesquels 7 quais ont été réservés.

Rappelons que le tramway circulera dans les deux directions au centre du boulevard Laurier et que tous les autobus qui y circulent actuellement transiteront dans l’avenir par le boulevard Hochelaga qui se trouve en parallèle au nord.